Il est coutumier de voir des margelles de piscine en pierre, naturelle ou reconstituée. Le bois fait en effet souvent « peur » car il est réputé glissant voire peu résistant.
Pourtant, bien choisi, le bois peut apporter un effet vraiment design et chaleureux à votre tour de piscine.

Tour de piscine en ipé

Comme pour une terrasse classique ou un accès vers un bassin, il est important de tenir compte de plusieurs éléments : exposition au soleil, importantes variations hygrométriques, effet final recherché.

Quelle essence choisir ?

Il existe de nombreux bois de France ou d’Europe parfaitement adaptés à de tels projets. C’est par exemple le cas du Robinier (Faux-acacias) ou du Mélèze. Ces essences ont un rendu et des caractéristiques techniques (imputrescible) similaires aux bois exotiques comme l’ipé, tout en ayant un coût bien moindre.

Dans le cadre de ce projet et malgré notre très forte préférence pour les bois de Pays, nous avons utilisé de l’ipé à la demande de l’architecte qui avait conçu et fait réaliser d’autres éléments dans cette essence.

Tour de piscine et terrasse : une même technique !

D’un point de vue technique, la démarche est similaire à celle utilisée pour la réalisation d’une terrasse en bois.
Des plots en béton sont d’abord posés pour réaliser l’ancrage au sol.
Une ossature en bois est ensuite constituée pour soutenir le plancher. Ossature du tour de piscine en bois
L’ensemble est fixé avec des vis inox spécialement conçues pour les planchers extérieurs, pour éviter toute corrosion et éclatement du bois.
Enfin, le plancher est posé.

Evolution de la terrasse

Moins onéreux et moins sensible aux intempéries que les composites, le plancher bois va voir sa teinte se modifier dans le temps.
Le rouge brun caractéristique de l’ipé va ainsi progressivement évoluer vers un gris cendré.

Tour de piscine en bois réalisé par Etienne Garbay-Douziech à Arcangues, Pays basque

Informations et devis

Envie d’en savoir plus ou de nous faire part de votre projet de terrasse ?

Contactez nous !