« L’artisanat est la première entreprise de France ». Il faut dire que le secteur regroupe plus d’1 million d’entreprises. Néanmoins, ne peut pas se dire artisan qui veut !
En effet, pour être, comme Etienne, artisan qualifié, il faut répondre à plusieurs critères.

Pour y voir plus clair, et peut-être susciter des vocations, l’Atelier Etienne bois vous propose un petit tour d’horizon du secteur !

Logo artisan reconnaissant la qualité d' artisan qualifié à l'Atelier Etienne bois

 

L’artisan qualifié : un statut juridique strictement défini

En France, le titre d’artisan est protégé par des critères stricts.
Comme le rappelle le site de l’Artisanat.fr, « qualifiés dans leur métier, les artisans sont les dépositaires de nombreux savoir-faire transmis essentiellement par le biais de l’apprentissage ».

Pour être reconnu en tant que tel, l’artisan doit donc en particulier :

  • être titulaire d’un diplôme ou un titre homologué dans le métier,
  • exercer une activité professionnelle de production, de transformation, de réparation ou de prestation de services relevant de l’artisanat,
  • tirer l’essentiel de ses revenus de l’exercice de son métier, qu’il s’agisse de prestation de service ou de la vente de ses créations,
  • justifier d’une immatriculation au Répertoire des Métiers (ce qu’on appelle aussi le numéro RM. Celui de l’Atelier Etienne bois est le 64 02 705832 7). Il s’agit d’une mention obligatoire sur les devis, factures et sur le site Internet de l’entreprise.

Un moyen sûr de trouver un artisan qualifié est de consulter l’annuaire « Choisir Mon Artisan« . Né du partenariat entre l’institution L’Artisanat.fr et le Réseau national des Chambres des Métiers et de l’Artisanat, il répertorie les artisans, maîtres-artisans…

Nous y sommes d’ailleurs références, sous le nom Etienne bois :

Annuaire Choisir mon artisan - Atelier Etienne bois - ébéniste - artisan qualifié

Devenir artisan qualifié : l’importance de la formation

Si la formation est l’une des conditions pour prétendre au titre d’artisan, elle est aussi une garantie de maîtrise technique.
Etre menuisier, ébéniste, comme plombier, boucher, doreur ou couturier s’apprend. Chaque métier a en effet ses propres contraintes et cet apprentissage participe de la qualité des réalisations du professionnel.

La formation peut se dérouler selon diverses modalités, qui dépendent notamment de l’âge.
Il existe par exemple des dispositifs dédiées aux jeunes de moins de 16 ans comme l’explique le site de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées-Atlantiques ou celui des Compagnons du Tour de France.

Etienne Garbay-Douziech, fondateur de l’Atelier Etienne bois, s’est par exemple tourné vers l’artisanat à 25 ans dans le cadre d’une reconversion.

« J’ai choisi d’être formé par les Compagnons, à Anglet. C’est une formation qui demande de la rigueur et du sérieux pour obtenir son diplôme, mais c’est une formation d’excellence !
Les techniques apprises, les savoir-faire transmis par mes formateurs, que ce soit à l’école auprès des Compagnons ou pendant les stages auprès de chaque artisan qualifié, m’ont apporté un haut degré d’exigence dans mon travail.
 »

Page de la Lettre de la Communauté Pays basque sur l'artisanat - Devenir artisan qualifié
Etienne Garbay-Douziech sur la 2ème vignetteLettre de la Communauté Pays basque sur l’artisanat – n°8, 2012

 

Pour bien choisir et surtout bien construire son parcours de formation, prendre contact avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de son département est une excellente démarche.

Logo de la CMA 64

A l’Atelier, nous vous conseillons de la compléter par une prise de contact avec les centres de formation de votre territoire. Nombre d’entre eux organisent des journées portes ouvertes. C’est l’occasion de rencontrer des personnes qui sont en formation, ainsi que leurs formateurs. Pour cela, il suffit de consulter leur site internet ou leurs comptes sur les réseaux sociaux.

Logo des compagnons du Tour de France

Il peut aussi être intéressant de contacter directement un ou plusieurs artisans du métier qui vous attire. Pour connaître les difficultés de la formation, du secteur, et aussi tout simplement pour échanger avec ces professionnels très souvent passionnés par leur métier !

Portrait de Etienne Garbay-Douziech, fondateur de l'Atelier Etienne bois, réalisé par Jean-Marc Lailheugue

L’artisan qualifié : pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur l’artisanat et la qualification d’artisan ?
N’hésitez pas à consulter les sources que nous avons utilisées pour rédiger cet article :
– site de L’Artisanat.fr
– site de la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’économie et des finances
– site Choisir Mon Artisan
– site des Compagnons du Tour de France d’Anglet

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Atelier, sur Etienne, sur sa formation ou sur ses projets ?

Contactez nous !

Et pour suivre notre actualité, rejoignez la communauté de l’Atelier sur nos réseaux sociaux !

Picto Facebook Picto Twitter Picto LinkedIn Picto Pinterest Picto Instagram